Prévention du risque routier

Contenu de la formation :
  • Comment bien remplir son constat amiable ?
  • Impact de la sinistralité sur le contrat d’assurance Flotte Automobile,
  • Cas pratiques : débriefing de vos accidents.

Vos objectifs

  • Connaitre les principes juridiques de l’assurance automobile (Loi Badinter),
  • Etre sensibilisé à la sinistralité de l’entreprise et l’impact sur la prime d’assurance,
  • Analyser les facteurs d’aggravation des risques routiers,
  • Savoir remplir un constat amiable.

Descriptif de formation

Durée : 3h

Pré-requis : Être titulaire du permis de conduire.

Public :

  • Conducteurs, chauffeurs, commerciaux, techniciens…
  • Accessibilité handicapés : merci de nous contacter afin de voir ensemble les possibilités d’organisation

Préparation de l’action (en amont de la formation) :

  • Prise de contact avec le Manager / le Responsable des stagiaires en formation
  • Identification et analyse de vos besoins via l’envoi d’un questionnaire préalable permettant de dispenser une formation « sur-mesure »

Compétences acquises à l’issue de cette formation :

  • Vous saurez remplir un constat amiable.

Moyens pédagogiques :

  • Déroulé de la formation sur power point
  • Support de formation remis aux stagiaires
  • Partage d’expériences entre stagiaires

Besoins matériels pour les participants :

De quoi prendre des notes :

    • En présentiel : bloc notes et stylos sont offerts à chaque stagiaire
    • A distance : un ordinateur ayant une bonne connexion internet, un micro et une webcam

Formateur : Sabrina CAPRON, Experte en indemnisation flotte automobile et transport.

Modalité d’évaluation :

  • Réalisation de cas pratiques.
  • Validation des acquis fait via des études de cas et un questionnaire
  • Evaluation de la satisfaction réalisée via un questionnaire permettant de connaitre l’avis des participants quant à la qualité de l’intervention et son utilité professionnelle (+ évaluation de la satisfaction du Manager)

Suivi de l’action :

  • Questionnaire d’évaluation « à chaud »,
  • Questionnaire d’évaluation « à froid » (de 3 à 6 mois)
  • Mise en place du débriefing post-accident,
  • Suivi de la sinistralité (Exercice N+1) et prise de contact avec le Manager.